Comment reconnaît-on des archives historiques ?

24 octobre 2012  |   Publié par :   |   Blog   |   0 Commentaire»

Que sont les archives historiques ? A quoi servent-elles ? Qui sait les identifier ? Voici quelques éléments d’explication.

Dans une entreprise ou une administration, un document n’est pas archivé pour des raisons historiques. C’est à dire que les salariés d’une entreprise ou les agents d’une administration n’archivent pas d’abord des documents en se souciant de leur portée historique. Ils archivent parce que l’entreprise ou l’administration en aura besoin pour continuer une action ou défendre un droit. Pourtant, l’importance de l’intérêt historique qu’acquiert un document archivé est reconnu depuis l’Antiquité. Aujourd’hui, à mesure que les activités se complexifient et que les volumes de documents augmentent, il est plus difficile pour l’archiviste de faire cette sélection. Comment procède-t-il/elle ?

- il/elle consulte d’abord la qualité des documents : celle des contenus (plus le document est synthétique plus les contenus sont riches) ; celle des traces (qui font du document un original ou pas). Certains documents sont a priori reconnus comme des documents ayant suffisamment de qualité pour être retenus dès leur création comme des archives historiques. C’est le cas des comptes rendus de synthèse, des procès-verbaux d’assemblée, des bilans comptables, des dossiers individuels, des statistiques annuelles etc.

- il/elle examine aussi le contexte dans lequel ont été produits les documents. Cet examen permet souvent d’identifier leur caractère historique a posteriori. Par exemple, les archives des architectes ayant travaillés dans les années 1950 sur la reconstruction de la Manche ont un intérêt historique que n’auront pas les archives d’autres architectes (car c’est une époque particulière pour l’histoire du département et pour celle de l’architecture).

- il/elle utilise parfois les circulaires de tri et de sélection des Archives de France

- il/elle fait confiance à sa subjectivité appuyée sur de solides connaissances et un bon flair

La conservation permanente des archives historiques publiques est une obligation légale inscrite au Code du patrimoine et s’exerçant sur tous les organismes publics ou ayant une activité de service public.

Pour les entreprises, il n’y a pas d’obligation mais il apparaît aujourd’hui qu’une entreprise à tout intérêt à valoriser son histoire afin de nourrir une politique de communication qui se voudrait orientée vers la valorisation de savoir-faire ancestraux !

Pour finir, je vous laisse méditer cette citation de Michel Serres : ”Pour créer, pour construire, pour gérer, il faut avoir de la mémoire, celle des métiers, des techniques, celle des hommes et des lieux, celle des organisations et des méthodes, et, en même temps, tandis que l’on crée, que l’on construit, que l’on gère, on fait l’histoire. ”

Sur le même thème :

Archivistes, faites valoir votre vraie richesse


Articles sur le même thème